Réutilisation


Le dossier FD42 "Réutilisation"

Des nombreux R (réduction, réutilisation, réemploi, régénération, recyclage)

balisant le secteur des déchets, la réutilisation est certainement celui qu'on néglige le plus.

Par définition, il s'agit de l'utilisation d'un matériau récupéré pour un usage différent de son premier emploi ou son introduction dans un autre cycle de production que celui dont il est issu. Ni le rechapage de pneus, ni la refabrication de bouteilles, ni le marché de la seconde main entrent dans cette définition. Alors la réutilisation, une pratique anecdotique?

Artisanat du Burkina Faso

Jeter un produit, même pour en recycler les matériaux, c'est considérer qu'il a perdu son utilité. Pourtant des pièces, des fonctions, voire le produit entier, peuvent encore fonctionner.

Malheureusement la réutilisation est souvent associée au bricolage et traîne derrière elle un sens péjoratif. Peut-être est-ce dû à ce que la démarche de réutilisation, employant à la base des moyens artisanaux, est en partie opposée à celle de l'ingénieur dont les développements résultent d'un savoir théorique? Pourtant la découverte des objets de réutilisation artisanale révèle des esprits à la créativité souvent extraordinaire.

En Suisse rares sont ceux qui ont admiré la variété des objets alambics, chauffe-eau, matériel de tatouage, écouteurs, armes, matériel d'évasion, le tout à partir de canettes d'aluminium, gobelets, moteurs, fourchettes, draps, stylos ou câbles créés secrètement par les prisonniers du pays.

Heureusement plus nombreux sont ceux qui se sont exclamés devant les jouets et autres objets d'artisanat confectionnés dans certains pays d'Afrique, Asie ou Amérique latine. Pourtant ces objets ne sont que la pointe de l'iceberg.

L'adversité: première origine de la réutilisation

Dans de nombreux pays la réutilisation est une nécessité quotidienne, l'ingéniosité artisanale remplaçant les produits manufacturés parfois rares ou toujours trop coûteux.

Les canettes, bouteilles, films de plastique, carton, tubulures, pneus peuvent être utilisés dans de nombreux domaines tels que le stockage et le transports de matériel, la protection contre les intempéries, l'usage domestique, la construction, le drainage, les accessoires de puisage, la fabrication d'outils, la réalisation d'objets d'artisanat, l'éclairage.

 

La toxicité est un facteur limitant

Les matériaux réservés à la réutilisation doivent être exempts d'hydrocarbures ou autres produits toxiques. Alors que les contenants de produits chimiques sont des plus souvent réutilisés, l'article 10 du code international de conduite pour la distribution et l'utilisation de pesticides adopté par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) exprime bien les risques liés à la réutilisation des emballages obligeant les producteurs à utiliser des pictogrammes clairs pour informer la population des risques encourus par l'utilisation des emballages comme récipients alimentaires.

En Suisse aussi, une réutilisation courante, celle des traverses de chemin de fer à des fins privées (bordures de jardins, bancs, places de jeux) a dû être abandonnée depuis 2000, en raison de la forte teneur du produit en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), même après plus de 25 ans d'utilisation sur les voies..

L'industrie : peu encline à la réutilisation

Mais ces exemples ne doivent pas condamner toutes les solutions de valorisation par la réutilisation. Elle a certainement une place à prendre dans les stratégies industrielles de conception écologique en permettant la diminution des impacts environnementaux durant le cycle de vie des produits.

Bien qu'actuellement la réutilisation est rarement prise en compte au stade de la conception, les initiatives novatrices de réutilisation développées à la fin de vie d'un produit sont, même à des niveaux industriels, plus courantes que l'on pourrait le penser. Miroirs et coupes à fruits à partir de hublots de machines à laver hors d'usage, règles en lamelles de stores vénitiens en fin de vie, manteaux à partir de couvertures de l'armée, sacs à main en bâches de camion... Les réussites ne manquent pas, les idées non plus, comme le prouve le concours international "Design Resource Awards".

Ce concours annuel interdisciplinaire a pour but d'encourager la réutilisation de produits de consommation ainsi que de matériaux recyclés, dans le design et la fabrication de nouveaux produits.

En 1997, le premier prix de la catégorie professionnelle a été gagné par la société R+r Sustainable Design Research qui a réalisé des chandeliers à partir de tiges de soupapes provenant de moteurs diesel et de ressorts de moteurs de voitures à essence. Le taux de réutilisation est de 100%, et ce produit, qui a rencontré un gros succès dans tous les Etats Unis, a permis de démontrer la faisabilité d'une réutilisation inventive. Il a de plus favorisé l'économie locale en privilégiant fournisseurs, transformateurs et distributeurs d'une même région.

One Foot Taller, agence de design en Ecosse, a créé des coupes à fruits et des miroirs à partir de hublots de machines à laver hors d'usage. Le succès rencontré localement et à l'étranger leur permet ce commentaire: "Sans nous considérer comme "recycleurs", nous sommes convaincus que quantités de matériaux peuvent être utilisés de la sorte. Nos réalisations naissent d'une motivation simple de création d'objets plaisants et durables."

Un autre exemple de réutilisation industrielle est celui développé par IBM Suède et le créateur de modèle Jonas Torstensson, qui ont conçu une ligne de verrerie faite à partir de tubes cathodiques recyclés. L'entreprise a ainsi pu optimiser la durée de vie de son produit, mais aussi sensibiliser le public à la valeur des matériaux constituant un produit très répandu tel qu'un écran d'ordinateur.

En Suisse romande une expérience originale de réutilisation a été développée à Genève par l'association "les allumés" qui crée des luminaires à partir de fourchettes, passoires et autres petites cuillères d'occasion. Elle a par ailleurs rencontré un joli succès puisque les pièces uniques, signées et certifiées sont vendues entre 250 CHF et 4800 CHF.

R comme...

Recyclage :

  • réintroduction d'un déchet dans un cycle de production en remplacement total ou partiel d'une matière première vierge.

Réemploi :

  • nouvel emploi du déchet pour un usage analogue à celui de sa première utilisation.

Régénération :

  • procédé physique ou chimique qui redonne à un déchet les caractéristiques permettant de l'utiliser en remplacement d'une matière première vierge.

Réutilisation :

  • utilisation d'un matériau récupéré pour un usage différent de son premier emploi, ou introduction de ce matériau dans un autre cycle de production que celui dont il est issu.

Source: Inf-eau-déchets, Genève

Inventivité mais aussi logistique sont nécessaires au développement industriel

Malheureusement pour le principe de la réutilisation leur première production semi-industrielle (une série de 500 pièces) sera faite avec du matériel neuf, provenant directement du fabricant. La fonction, les dimensions, les matériaux, les coloris doivent être unifiés en vue d'une rationalisation des coûts. Mais l'approche aurait certainement été différente s'il était aussi facile de se procurer du matériel récupéré que du matériel neuf.

Alors que pour les ustensiles de cuisine les problèmes de stockage ne sont pas trop importants, il en va tout autrement pour des sièges d'avion ou autre matériel imposant, et il n'est pas facile de faire coïncider l'offre et la demande. Une solution est l'utilisation des bourses de matériaux secondaires sur internet, une autre est que le concepteur, le producteur ou le propriétaire du déchet définissent une filière de réutilisation des produits. Car nul doute que la réutilisation à une échelle industrielle implique la mise en place d'une filière logistique complète: récupération, contrôle et mise à niveau , re-commercialisation.

La réutilisation doit faire oublier le déchet qui est à son origine

Le consommateur n'est pas indifférent au principe de la réutilisation. Preuve en est l'engouement pour les meubles adaptables à la croissance des enfants. Mais il est vrai que ce genre de mobilier offre un design très attractif. Dans ce cas particulier, à aucun moment le produit réutilisé n'a été un déchet. Mais dans toutes les applications de réutilisation, il est important que le déchet utilisé n'apparaisse plus comme tel. Car c'est à cette seule condition que le consommateur pourra s'y intéresser, tout comme il s'intéresse aux oeuvres de Jean Tinguely, dont les plastiques motorisées étaient pourtant composées de restes de la société de consommation, voir même de déchets trouvés à la décharge.

L'action de faire du neuf avec du vieux dans l'art plastique implique un amour des matériaux, des connaissances techniques et une inventivité esthétique. Au Québec les ateliers Recy Art, en plus de l'apprentissage des techniques des métiers d'arts et des moyens artistiques nécessaires à la réalisation à partir de matériaux récupérés, ont comme objectifs de sensibiliser les habitants de la région à voir et penser autrement afin qu'ils changent leurs habitudes vis-à-vis des déchets.

Ainsi, à tous les niveaux la réutilisation est une démarche créative et critique de nos habitudes de consommation. Mais elle peut aussi offrir au marché, du concepteur à l'homme de marketing, la possibilité de prendre en compte les critères du développement durable tout en touchant une gamme aussi intéressante de clients. Car plus les produits industriels seront conçus dès l'origine en vue d'une réutilisation, plus ils auront la chance de vivre une seconde fois.

Anne-Claude Imhoff
BIRD, Prilly

 

Pour en savoir plus

Conception de produits et environnement

90 exemples d'éco-conception. Ce guide, édité en 1999, a pour ambition de favoriser la diffusion du concept d'éco-conception dans les entreprises. Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, ADEME, France

Guide de la stratégie de conception écologique et le cycle de vie des produits

Le conseil national de recherche du Canada expose ici une approche environnementale très complète axée sur la conception des produits et des processus.

International Design Resource Awards

Tous les gagnants de ce concours de design écologique avec descriptions et photos des produits.

Association les allumés

Pour tout savoir sur cette association genevoise à but non lucratif dont l'objectif est de promouvoir la création par la récupération.

© Copyright 2017 - leBird Sàrl

mis à jour le
16.06.17