Forum Déchets 113


L'éditorial de Forum Déchets No 113

La surveillance régulière de la qualité de l'air extérieur a permis de mieux évaluer les risques sanitaires et de mettre en place des plans d’action. Mais qu’en est-il de la pollution à l’intérieur des maisons, bureaux, bâtiments publics, alors que la population y séjourne en moyenne les neuf dixièmes de son temps? Les liens existants entre des polluants et certaines affections respiratoires sont bien établis; par exemple le rôle de la fumée de cigarettes, de l’amiante ou du radon dans les cancers broncho-pulmonaires. Différentes mesures, comme l'augmentation de la ventilation des habitats, le choix de matériaux adaptés, et l'information sur les risques liés à certains achats ou travaux permettent l'éviction de polluants. Or, si des législations visent des sources de pollution intérieure, comme c'est le cas pour le tabagisme passif ou l'exposition à l'amiante (cf notre dossier), il n’en est rien pour la plupart des sous-produits de combustion et des émissions organiques volatiles (COV). Ces derniers sont présents dans les peintures, matériaux de construction, encres, cosmétiques, huiles essentielles, etc… Lors des travaux ou à l’achat, on peut éviter les effets nuisibles de nombreux polluants, en choisissant des produits qui en sont exempts. Les communes (comme les cantons) ont ici un rôle à jouer en tant qu’acheteuses publiques, propriétaires de bâtiments et conseillères à la population. Car il ne semble pas encore d’actualité, sauf exceptions, d’imposer aux fabricants de fournir des produits plus écologiques ou une information transparente au public sur leur toxicité. Ainsi, brûler des bougies à Noël, oui, mais avec modération et en aérant régulièrement les locaux!

Anne-Claude Imhoff

leBird, Prilly

tél 021 624 64 94, info@forumdechets.ch.


  

Pour en savoir plus

Commandez Forum Déchets No 113

Abonnez-vous à Forum Déchets

© Copyright 2018 - leBird Sàrl

mis à jour le
08.05.2018