Infos générales

Taxe causale

Retour sur la journée d'information Pusch
du 7 novembre 2014, suivie par plus de cent participants.

44

 

L'Office fédéral de l'environnement y a d'abord présenté quelques résultats de l'étude sur la composition des ordures ménagères, qui a révélé un grand gaspillage alimentaire et la présence au niveau national d'encore 1000 tonnes de piles et 8000 tonnes d'emballages de boissons et PET, dont la collecte sélective est pourtant généralisée.

D'autres collectes de plastiques des ménages ont été présentées par STRID au nom des périmètres vaudois de gestion des déchets ayant commandé un écobilan sur ce sujet.

En harmonie avec huit autres communes, Montreux a introduit début 2014 la taxe au sac, sans heurts marquants.

Pour Lausanne, cela a été moins facile: toutes les incidences projetées (bonnes et mauvaises) ont été confirmées à l'introduction. Et plus de trois mille propriétaires ont recouru contre le système de taxe forfaitaire mis en place (sur le volume des bâtiments).

Le représentant de l'Etat de Vaud a insisté sur le fait que c'est aux détenteurs (entreprises comprises) de financer l'élimination des déchets, et non aux contribuables. Des clauses dérogatoires sont possibles mais seulement s'il est prouvé, par l'expérience, que l'impact négatif est trop important.

Ses homologues genevois ont présenté les mesures prévues pour atteindre 50% de collectes sélectives sans introduire la taxe au sac: en particulier information et communication, suppression des tolérances communales, meilleure valorisation des déchets organiques.

Un exposé d'Ecorecyclage est revenu sur ce dernier sujet en insistant sur l'importance de la qualité des collectes pour le sol, client final.

Fribourg, qui a introduit la taxe il y a déjà plus de 15 ans, a présenté les limites atteintes et invité les communes à bien réfléchir avant de mettre de nouvelles collectes à disposition des citoyens, car un retour en arrière est très difficile.

Dans l'exposé de clôture, CSC déchets a proposé une réflexion sur le futur de la gestion des déchets urbains. La taxe au sac: et après?

www.pusch.ch

Secrétariat romand Pusch : 027/607 10 80, info@pusch.ch

 

 

Pour en savoir plus

Pour que nous puissions continuer à vous informer sur la gestion et la diminution des déchets, vos abonnements nous sont indispensables...

... et 30.- Fr. par année, c'est pas cher !

© Copyright 2017 - leBird Sàrl

mis à jour le
16.06.17