Infos générales

Les actualités de FD83

Réglage du pouvoir calorifique

?Dans 24 Heures du 11.8.2010, on peut lire que pour abaisser la température parfois trop élevée des chaudières à ordures ménagères, “le plastique est mélangé à d’autres déchets, dont il avait été séparé avec soin par le consommateur”. Le problème identifié par l’article est que “les matériaux les plus utiles pour faire baisser la température dans le four sont les déchets de type compostables, humides, qui brûlent mal. Et les gens les mettent de moins en moins avec les ordures”. Cette pratique est-elle représentative de la situation romande? Les ordures ménagères renferment parfois en effet un pouvoir calorifique trop élevé pour les chaudières, ou d’autres fois un pouvoir trop faible. Quelques usines d’incinération ont dans certains cas mélangé les ordures à des déchets verts triés, humides, afin de baisser le pouvoir calorifique, alors que dans d’autres cas, du papier trié a été ajouté pour faire démarrer la chaudière. Ces pratiques, peu recommandables au niveau environnemental mais surtout au vu de l’effet négatif sur la sensibilisation au tri, semblent toutefois heureusement marginales. Il est relativement facile de maintenir un pouvoir calorifique adapté en mélangeant les ordures ménagères entre elles dans la fosse, donc en les homogénéisant. Cela permet d’éviter les disparités entre les différents arrivages. De plus, la diminution des déchets verts dans les ordures ménagères est souvent accompagnée d’une diminution du papier, d’où un équilibrage du pouvoir calorifique. Et, pour finir, les usines d’incinérations sont désormais conçues pour résister aux augmentations futures du pouvoir calorifique. Les pratiques des UIOM ne devraient donc pas décourager les efforts de tri. Plus de transparence sur les méthodes de régulation du pouvoir calorifique des UIOM serait fort souhaitable!

Sécurité

Listes de contrôle de la SUVA: “Maintenance des conteneurs et des bennes” et “Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes”, juillet 2010.
En tant que propriétaire ou détenteur, connaissez-vous l’état de vos conteneurs et de vos bennes? Identifiez-vous les dangers liés au chargement et au déchargement des bennes, conteneurs roulants et compacteurs? Les principaux dangers en cas de bennes en mauvais état sont les suivants:
- être atteint par des portes et battants s’ouvrant brusquement;
- tomber du conteneur;
- se coincer, se heurter, se couper des parties du corps;
Lors de chargements et déchargements, les risques suivants peuvent s’ajouter aux précédents:
- être heurté par la marchandise;
- renversement du camion;
Les listes de contrôle permettent de s’assurer que les bennes sont en bon état et que les mesures nécessaires sont prises.
A télécharger sur:
http://kommunale-infrastruktur.ch > documentation > dÈchets > collecte


Point vert et emballages problématiques

?La législation française impose aux entreprises d’éliminer à leur charge les déchets d’emballages qu’elles mettent sur le marché. La plupart des entreprises répondent à leur obligation en adhérant au système du point vert, qui perçoit des contributions pour la gestion de ces déchets. La contribution est calculée en fonction du poids de l'emballage (pour tenir compte des efforts d'allégement réalisés sur ce dernier) et du matériau. Afin de stimuler la mise sur le marché d’emballages facilement recyclables, la contribution pour les emballages perturbateurs sera majorée de 20% dès 2011: sont notamment concernés les emballages en verre avec un bouchon en porcelaine ou en céramique, ceux qui sont en verre opaque teinté dans la masse, les composites ou en papier-carton « armés » ainsi que les bouteilles en PET rendu opaque par un colorant. En Suisse, aucune base légale n’impose le financement de l’élimination des déchets d’emballages alimentaires autres que ceux de boissons (OEB). Le consommateur peut toutefois avoir un impact auprès des fabricants en évitant les emballages perturbateurs cités.

 

Pour en savoir plus

Pour que nous puissions continuer à vous informer sur la gestion et la diminution des déchets, vos abonnements nous sont indispensables...

... et 30.- Fr. par année, c'est pas cher !

© Copyright 2018 - leBird Sàrl

mis à jour le
08.10.2018